Mammifères marins en Martinique

Charte pour l'observation des mammifères marins en MartiniqueEn 2013, une charte éco-responsable de l’observation des mammifères marins a été signée. L’activité commerciale trop présente autour des cétacés ainsi que les plaisanciers indélicats menacent l’écosystème de ces géants des mers.
C’est pourquoi il est préférable de faire appel à des prestataires signataires de la charte.
Les côtes martiniquaises accueillent jusqu’à 21 espèces différentes de mammifères marins en Martinique, il faut donc tout mettre en œuvre pour préserver la mer et ses habitants.
La création d’Agoa, un sanctuaire pour les mammifères marins en Martinique, et la mise en vigueur de la charte participent à cette protection. C’est une réelle volonté d’agir sur l’environnement en proposant des activités touristiques respectueuses et responsables.
Voici un résumé des principales clauses de cette charte :

  • Tout d’abord, il faut respecter les règles en vigueur concernant les zones et les espèces protégées. Il faut utiliser un matériel en bon état et régulièrement révisé afin d’éviter la pollution ainsi que l’excès de bruit. Ensuite, le personnel doit être formé pour assurer des sorties pédagogiques et sensibiliser le public à la fragilité du milieu naturel.
  • Certains engins nautiques sont proscrits, comme le scooter des mers, le kitesurf. Le survol des zones est aussi interdit.
  • Il faut tenir compte aussi de la manière d’approcher les cétacés, jamais par l’avant, toujours sur une ligne parallèle, ne jamais former un cercle autour d’eux ni se placer au centre d’un groupe. Il faut veiller à ne pas séparer un petit de sa mère.
  • Des distances sont à respecter en fonction de l’espèce et de la situation. La zone dite d’observation correspond à un cercle de 300m de diamètre. Il existe ensuite une zone dite de prudence qui varie de 50 à 100m (50m pour les petits cétacés et 100m pour les grands).
  • Dans la zone d’observation, il ne peut y avoir plus de 4 bateaux et du même côté afin de ne pas encercler les animaux. Les embarcations doivent se déplacer lentement et surtout à vitesse constante.
  • Dans la zone de prudence (50 ou 100m) un seul bateau peut être présent pendant 15 ou 30 minutes maximum (selon l’espèce) et le moteur au point mort. Les autres doivent attendre leur tour.
  • La nage ou la plongée avec les cétacés sont fortement déconseillées pour leur éviter tout stress. De plus, il y a un risque de transmission de maladies puisque ce sont des mammifères.

Pour obtenir plus de précisions sur la réglementation, vous pouvez télécharger la charte.

 

 

Partez observer les dauphins et autres mammifères marins en Martinique avec Gevensea !

Pour réserver, appelez Thierry au 00 596 696 548 420